2022

Ce[ux] qui reste[nt] - 2022

INSTALLATION – 7 octobre - 11 décembre 2022

co-produit avec la Compagnie Eddi van Tsui

dans le cadre de l'exposition NEW MINETT

pour le projet ESCH-MARS De terres rouges en terres rouges

E22 - Esch-sur-Alzette - Europeean Capital of Culture

#Luxembourg

Hier, mon amie Lison m’a fait part de l’émotion qui s’est emparée d’elle quand elle a découvert les images de l’Univers captées par le télescope James Webb. Elle m’a dit que cela l’avait bouleversée d’un point de vue métaphysique. Les représentations que nous produisons pour cartographier les espaces (plans, cartes, planisphères, images satellites, etc.), génèrent des affects, structurent des imaginaires, écrivent des récits et de fait sont en prise directe avec notre manière de percevoir et comprendre ce que nous nommons « Monde ». 

La distance entre la Terre et Mars se compte en centaines de millions de kilomètres. Certaines distances dans l’Univers sont calculées en années lumières. Ce rapport d’échelle est admissible intellectuellement mais peu tangible. C’est le point de départ de mon installation. J’ai désiré ramener le projet de la colonisation de Mars à l’échelle humaine, à l’échelle d’une vie, à quelque chose qui puisse être appréhendé de manière sensible. C’est pourquoi, j’ai fait le choix de l’autofiction et j’ai invité mes proches à participer par le biais de messages enregistrés.  

Depuis un certain nombre d’années, je m’interroge autour des questions liées à l’architecture, à l’Utopie et à l’habiter. Qu’est ce qui fait qu’un lieu est habitable ? Qu’est-ce qui constitue notre expérience de l’habiter ? Dans le cadre de l’exposition New Minett, j’ai eu le besoin de regarder ces questions par « le petit bout de la lorgnette », par le détail, voire l’anecdotique, pour me projeter et tenter de comprendre le désir de conquête spatiale.

 

Raphaël Patout

DATES ET LIEU

KONSCHTHAL, Esch-sur-Alzette

29-33 boulevard Prince Henri

L-4280 Esch-sur-Alzette

Luxembourg

 

du 7 octobre au 11 décembre 2022

Conception et installation
Raphaël Patout

Avec la complicité du compositeur
Martin Lacaille

Et la participation de

Vincent Bonnier, Emilien Dousteyssier, Jean-Etienne Dubois, Marjory Duprés, Michaël Feuvray, Olivier Gabrys, Chloé Gallen, Jocelyne Garnier, Léandre Grand, Noémie Kraken Merçay, Vanessa Lombardi, Daniel Patout, Maryse Patout, Victor Perrier, Aurélie Reinhorn, Lison Renaudin et Anne-Laure Sanchez

Production
Compagnie Eddi van Tsui et La Chambre Noire​

La compagnie est soutenue par la Ville de Lyon.

Ce projet a bénéficié d’un accueil en résidence au GRAME - Générateur de Ressources et d’Activités Musicales Exploratoires de Lyon

Des artistes rencontrent des experts de domaines différents, venant de la littérature, de la robotique et de l’informatique. Ce sont des géographes, des politologues, des philosophes, des astrophysiciens ou encore des microbiologistes. Ils étudient le droit, l’histoire et la religion.

 

Certaines rencontres se font au sein d’entreprises de fabrication de matériel aéronautique ou dans des laboratoires de recherche.

 

7 artistes de domaines différents sont invités à créer des œuvres s’appuyant sur la banque de données alimentée par les rencontres scientifiques et les débats citoyens :

Justine Blau art plastique
Ezio d’Agostino photographie
Raphaël Patout mise en scène/installation
Julie Schroell cinéma
Bénédicte Vallet design
Désirée Wickler gravure/peinture

 

L’exposition d'art contemporain New Minett est conçue avec les œuvres réalisées dans le cadre du projet Esch-Mars. De terres rouges en terres rouges, des œuvres existantes ainsi que des éléments scientifiques et citoyens

 

L'Equipe : Sandy Flinto, artiste / Pierrick Grobéty, artiste / Daniel Marinangeli, auteur et dramaturge / Angéline Moret, chargée de production / Gergana Stefanova, chargée de production / Noémie Merçay, les FAC / Eve Chariatte, les FAC

www.esch-mars.com